Et si un retard d’avion vous faisait gagner de l’argent ?

Delayed

Que l’on soit amateur de palaces ou backpacker, les voyages représentent toujours un budget à respecter. Et si un vol retardé se transformait en un petit plus financier ?
Quand on part en voyage, il faut être prêt à tout vivre. A peine avez-vous tourné la clé dans la serrure de votre habitation que l’aventure commence. Parfois, les mauvaises surprises s’invitent dès l’aéroport : un vol retardé voire annulé ou du surbooking peuvent bousculer toute votre organisation. Si certains savent faire preuve d’humour ou de patience face à de telles situations, elles n’en sont pas moins désagréables, surtout quand elles engendrent des coûts supplémentaires. Arriver en retard à votre destination peut en effet avoir des impacts sur la suite de votre séjour, que cela concerne votre hébergement, la location de voiture ou la réservation de prestations sur place. Ne laissez pas ces incidents gâcher votre séjour.

 

Faites-vous indemniser

Depuis 2004, la loi européenne protège les passagers de ces désagréments. Peu de voyageurs le savent, mais s’ils sont victimes d’un vol retardé de plus de 3h, d’un vol annulé, d’une correspondance manquée ou d’un refus d’embarquement, ce règlement leur permet de toucher une indemnisation forfaitaire.

 

Dans quelles conditions peut-on en bénéficier ? Évidemment le retard ou l’annulation doivent répondre à certains critères pour entrer sous le coup de la loi : le vol doit être au départ d’un pays membre de l’Union Européenne, quelle que soit la nationalité de l’opérateur. S’il s’agit d’une arrivée dans l’UE, le règlement n’est applicable que sur les compagnies européennes. En revanche, toutes les compagnies, qu’elles soient régulières, charter ou low-cost, sont concernées, mais seulement si l’incident dépend d’elles. Par exemple, une mauvaise météo ou une grève des contrôleurs n’entrent pas dans les causes imputables aux compagnies.

 

Combien pouvez-vous obtenir ?

L’indemnité, qui peut aller de 250 à 600€ par passager, est calculée selon la distance. En théorie, il suffit de faire votre réclamation en contactant directement le service client de la compagnie aérienne. Mais en réalité, cette démarche peut devenir une succession sans fin de coups de fils et d’e-mails, les compagnies estimant parfois de leur côté ne pas être responsables des retards qu’on leur reproche.

 

Pour aider les passagers à se faire indemniser, des intermédiaires spécialistes comme Air Indemnité vous proposent de monter pour vous et de suivre votre dossier de réclamation. Ils ne demandent pas de frais, et ne prendront une commission que si vous avez gain de cause. De quoi vous concentrer sur autre chose le temps de la procédure.

 

Be the first to comment on "Et si un retard d’avion vous faisait gagner de l’argent ?"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*